Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘moment présent’

©Suzanne Belair

©Suzanne Belair

Le temps qu’on ne sait pas utiliser

Le temps qui file si vite

Le temps qui n’en finit jamais de passer quand on est enfant

Et qui soudain s’accélère avec les années qui passent

Et  plus encore quand le bonheur entre dans notre vie

Le temps, il n’y en a jamais assez

 

Qu’es-ce que ça veut dire perdre son temps?

Qui sommes-nous pour juger du temps perdu

Ce qui semble perdu peut avoir servi à un grand apprentissage d’abord inconnu puis intégré sans que l’on sache d’où ça vient

Le temps je n’en ai jamais assez

Je ressens beaucoup de culpabilité pour tout le temps que je « perd » à ne rien faire de « constructif »

Du temps perdu… paresse, flânerie, perdu

Est-ce vraiment nécessaire de ne rien faire?

J’entends que oui mais…

Je n’y crois pas vraiment

 

Sauf que même quand nous croyons ne rien faire, notre corps continue lui, de faire, de fonctionner malgré nous, notre corps ne s’arrête jamais lui

Quand je travaillais et que mes enfants étaient à la maison, je pensais perdre mon temps au travail

Quand j’étais à la maison, je perdais sûrement mon temps à des tâches non productives, pensais-je, surtout si les enfants étaient occupés sans moi

 

Se dire que l’on perd son temps c’est s’enlever la joie du moment présent qui vient dans quelque forme que ce soit et pour lequel nous devrions être reconnaissant

Cette chance d’avoir un moment à perdre

Beaucoup n’ont pas ce luxe

 

Finalement nous ne perdons jamais vraiment notre temps

 

 

© 2016 Suzanne Bélair

 

http://Suzannebelair.com

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

 

Publicités

Read Full Post »

La perception de ce qui nous entoure sans l’écran mental, sans l’ego est ce que je recherche. La perception doit se fait autant que possible avec toute la conscience de nous-même, la conscience pure,  sans l’ego, d’être à être, d’expérience à expérience.

Le mental est appris, aucunement instinctif. Il est fait d’apprentissages, de chiffres, de données, d’impressions passées qui ont affecté l’ego. Il faut aller plus profondément dans l’être pour arriver à une communion avec ce qui nous entoure.  Même notre propre réalité n’est pas accessible à l’ego ou au mental qui cherche toujours à étiqueter, cataloguer, mettre en boîte en quelque sorte pour pouvoir s’apaiser et passer à autre chose.

La réalité de ce qui nous entoure est parfois perçue pour de courts moments, des moments qui ouvrent la porte à une compréhension plus profonde, des moments qui nous émerveillent.

Ce n’est qu’en respectant le moment présent que l’on peut atteindre cette perception, c’est un émerveillement, magique ou tout se simplifie. Enfin on se dit « Voici ce que je n’avais pas compris, voici ce que je ne voyais pas ».

C’est ce que je recherche et ce que j’essaie de transmettre quand je peins, cette communion avec le sujet, le précieux du réel qui est toujours impermanent que l’on doit accepter en tant que tel.

Impermanence ©2013 Suzanne Bélair Huile sur toile - 12 X 24 po

Impermanence
©2013 Suzanne Bélair
Huile sur toile – 12 X 24 po

Dans la vie pratique de tous les jours, il est nécessaire de faire appel au mental mais il est aussi important de pouvoir déconnecter d’avec le mental et de se connecter à l’être profond que nous sommes et au moment présent.

Il est parfois difficile de percevoir avec l’être, d’observer ce qui est, sans jugement.

Un bon exercice pour y arriver est proposé par Eckhart Tolle dans son livre « The power of Now ». Il nous suggère de sortir autant que possible du temporel dans notre quotidien. Si ceci s’avère difficile, il propose de s’exercer en observant la tendance habituelle de notre mental à vouloir fuir le moment présent en anticipant ce qui vient. Cette projection dans un futur imaginé crée soit de l’espoir si ce futur est imaginé mieux que le présent ou de l’anxiété si on imagine un futur pire que le présent.

Dans les deux cas, ce n’est qu’une illusion et ces pensées affectent comment on vit notre réalité, notre moment présent. Il suggère aussi que cette présence en tant qu’observateur de nous-même, de nos pensées, nos émotions et nos réactions aux situations, nous amènera à voir la façon répétitive  qu’a notre mental de nous ramener soit dans le futur, soit dans le passé. Sans en faire une problématique, il est utile de regarder la pensée, sentir l’émotion et surveiller la réaction pour en arriver à sentir la présence calme qui se trouve au fond de nous.

http://www.suzannebelair.com

Read Full Post »

J’ai terriblement de difficulté à vivre le moment présent ces jours-ci. Le futur court à ma rencontre, un train qui arrive à sens inverse et me rentre dedans avec les milles et unes préoccupations des prochains jours, des prochaines heures, les anxiétés s’éveillent et m’empêchent de profiter de ce qui est là devant moi, autour de moi.

Je pensais pourtant en être arrivée à pouvoir consciemment goûter chaque instant (quelle phrase clichée) quand je réalisais « avoir la tête ailleurs » qu’ici. Un drôle de sentiment nous envahit lorsque nous sommes capables de voir, se sentir, d’observer ce qui se passe autour de nous pendant la minute, la seconde, l’instant qui s’écoule : on est alors ébahi par la simplicité de tout ce qui est.
Vivre le moment présent permet d’observer, de voir avec de nouveaux yeux ce qui est autour, ce que l’on ressent, permet presque d’entendre les atomes qui s’entrechoquent constamment, l’énergie qui nous entoure et celle qui voyage dans notre corps et le retient en une unité visible. On entend presque le flow du sang dans nos veines, les cellules qui se régénèrent.

Quand on est capable d’être dans le moment présent, la concentration devient facile, la mémoire s’active, au lieu de passer à côté de ce que nos yeux perçoivent sans voir parce qu’on pense à autre chose ou qu’on est déjà la semaine prochaine ou encore le mois passé.

Le moment présent est la clé de tout, la clé de la perception de la conscience, la clé de l’acceptation de ce qui est « ici et maintenant » et l’abolition de l’égo qui veut tout contrôler et nous garde dans un état d’insatisfaction plus ou moins perçu.

Dans la vie de tous les jours, pour rester présent, nous devons être capables de contrôler le flow de notre mental et de nos pensées qui veulent sans cesse nous entraîner dans le futur ou le passé.

Avoir quelques moments de pause quotidiennement pendant lesquels nous fixons consciemment notre attention sur le champ énergétique de notre corps, sur notre intérieur physique permet de faire baisser l’anxiété qui peut se glisser sournoisement pendant que le mental est occupé ailleurs que dans le présent.

Blog-MomentPrésentEnergieSm

Ces deux petites toiles expriment pour moi le moment présent, pas le calme et paisible mais celui où l’énergie essaie de s’échapper, de briser les moules, est hors de contrôle, la vie, la naissance, l’autre côté de la médaille de la tranquillité, la création.

J’ai eu beaucoup de plaisir à les peindre.

Read Full Post »

Le temps

Le temps avance inexorablement

Un jour plus loin,

Toujours plus tard.

La seul chose dont nous sommes certains c’est que le jour se couchera ce soir

Et que le jour se lèvera demain

Que ce soit avec ou sans nous

La certitude, c’est qu’un jour, on ne se réveillera pas avec ce nouveau jour

Comment profiter de la journée quand on la commence déjà stressé des tâches à accomplir

Dans les prochaines heures, les prochaines semaines, les prochains mois.

Épuisant de vivre dans le futur.

L’anticipation de l’avenir,

Voleuse du présent,

Voleuse de temps,

Voleuse du bonheur.

9 octobre- Tant à faire

Déjà mes filles ont plus de 30 ans toutes les deux

Où est passé tout ce temps

Regrets de temps perdu

Perdu à quoi?

Perdu pourquoi?

Qui dit perdu sauf moi?

Et perdu selon qui?

Selon quels standards?

Le temps passe, inexorable…

Mieux vaut le vivre pleinement

Mais comment?

Au début de chaque jour,

Il faut prendre un moment pour méditer

Sur ce qui nous passionne

Sur ce que l’on aime,

Il est important de se recentrer

Et puis agir dans cette direction

Afin d’aligner notre vie avec ce que nous aimons

Avec ce que nous sommes

Aujourd’hui, fait au moins une chose que tu aimes

Moi, je vais peindre

Read Full Post »

Comment commencer chaque jour en mettant la journée précédente derrière soi. Comment aller de l’avant sans souci ni du passé ni du lendemain. Il le faut, c’est la seule façon de découvrir le bonheur et de vraiment vivre à 100% le moment présent.

Comment vraiment commencer la nouvelle journée en se disant que les 24 prochaines heures nous donnent l’opportunité unique de recommencer, de se réinventer, de vivre vraiment en savourant chaque minute. C’est le secret du bonheur. De recommencer chaque jour sans les soucis d’hier, sans les sentiments de frustration qui ont pu nous affecter durant la journée, la semaine, le mois précédents, sans les ressentiments du passé et vraiment regarder son partenaire, sa famille, ses collègues de travail, ses amis et connaissances, avec un nouveau regard dépourvu de bagage négatif malgré le passé.
Faire le vide au fond de soi et ouvrir son regard vers l’extérieur, un regard neuf à chaque matin, un regard frais rempli d’espoir et de joie, de curiosité et d’attente du meilleur qui peut nous être apporté durant cette journée unique qui se présente à nous. Cette journée qui ne se répètera pas, cette journée que nous n’aurons plus jamais l’opportunité de vivre, avec ses circonstances uniques et spéciales.
Vivre la journée en étant ouvert, ouvert aux expériences, sans attente particulière face aux autres, ni face à la vie. Dans un état d’ouverture totale à tout ce qui peut nous pénétrer autant au point de vue cellulaire, atomique, que du point de vue psychique, à tous les sens.
Chaque seconde est faite d’un échange total chimique avec notre environnement. Échange d’air, de liquides, de solides, microscopique et atomique, vibrationnel avec ce qui nous entoure. Vibrations qui donnent beaucoup de renseignements et qui  nous influencent toujours. C’est à nous d’être assez présent pour prendre la décision personnelle de se laisser affecter ou non par ces vibrations, de les rediriger, de les laisser aller, de leur tourner le dos si nécessaire.

Mais chaque jour qui commence dans des circonstances complètement nouvelles même si elles semblent semblables, chaque jour, nous donne une nouvelle opportunité de changer la direction de notre vie, d’augmenter ou de diminuer nos chances au bonheur. Chaque jour nous donne l’opportunité de se réinventer si on veut, d’entreprendre de nouvelles activités, de prendre de nouvelles habitudes, d’en laisser tomber d’autres. Chaque jour étant un renouveau, nous avons la responsabilité de vivre cette journée pleinement pour nous-mêmes et pour les autres. Les décisions d’hier n’ont pas à être revisitées. Celles de demain n’ont pas à nous concerner.

Avec la nouvelle année qui s’approche, ce sentiment de possibilité infinie m’envahit comme à chaque année, ce sentiment qui me donne espoir que rien n’est impossible, qu’il ne suffit que de décider pour que tout devienne possible. Quand j’arrive à cet état, tout stress tombe immédiatement car je sens vraiment que je fais partie de l’Univers et que mes atomes dansent la vibration du monde, de l’univers et qu’à partir de cela, tout est vraiment réalisable.

 État créatif idéal où l’état d’ouverture simple et totale permet aux nouvelles idées de se faire un chemin jusqu’à ma conscience. Il est temps d’écouter.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :