Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘#suzannebélair’

la pruche

La pruche
©2017 Suzanne Bélair
Acrylique et encres sur toile 10 X 10 po

Bon, les trois expositions caritatives de novembre sont passées. Ces causes me tiennent beaucoup à cœur.
Je suis bien heureuse des résultats, deux toiles vendues par le Bouclier d’Athéna et sept de vendues pendant l’exposition De la couleur contre la douleur d’Artistes de Cœur.

Bien que toutes mes œuvres me soient chères et ont une signification particulière, une des toiles vendues en fin de semaine est notamment spéciale pour plusieurs raisons.

Premièrement, j’ai eu beaucoup de difficulté avec elle et elle a surtout évolué de façon très étonnante, pour finir en servant deux causes à la fois. Je m’explique.

©2017 Suzanne Bélair

J’aime bien me donner des difficultés des fois…

J’ai créé mon premier fond avec beaucoup de texture et je voulais absolument garder cette texture. Je tenais à ce que les marques soient visibles dans la toile finale.

J’ai commencé par créer les arbres, puis j’ai réalisé que j’en avais mis un en plein milieu de la toile. Même si le format carré se prête mieux que rectangulaire pour les objets au beau milieu, ce n’est quand même pas idéal !

Au cours d’un atelier de peinture passé, j’ai appris que les gens qui souffrent d’astigmatisme ont tendance à mettre un objet au milieu de leurs œuvres. C’est mon cas. Il a même été suggéré, pendant cet atelier de mettre un X au milieu de la toile et aux milieux des côtés aussi afin de rester conscient de cette tendance.
J’ai donc coupé l’arbre pour l’amener sur le côté et ajouter un nouveau point focal : la pruche.

J’ai ensuite travaillé la texture et adoucit les couleurs jusqu’à ce que j’aie un résultat harmonieux mais quand même texturé. Même si cette toile m’a donné du fil à retordre, elle est devenue l’une de mes favorites.

Elle a été vendue lors de l’événement de fin de semaine, une portion est donc allée à la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes et l’acheteur la donne pour un encan qui bénéficiera à 100% au Refuge pour les femmes de l’Ouest de l’Île.

Ça prouve que l’art engagé peut vraiment aider. J’en suis très fière.

Fédération des maisons d’hébergement pour femmes

Refuge pour les femmes de l’Ouest de l’Île

 

 

Suivez-moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Publicités

Read Full Post »

Du 22 au 26 novembre 2017, se déroulera, au Centre Multifonctionnel de St-Lambert (81, ave Hooper, St-Lambert) une expo-vente de tableaux, unique en son genre, intitulée De la couleur contre la douleur. Pour sa neuvième édition, 39 artistes présenteront plus de 500 tableaux originaux d’un seul format (10 po x 10 po) vendus au seul prix de 100$ (argent comptant). Cette activité s’inscrit dans la campagne 2017 des douze jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes qui a lieu chaque année. Une partie des bénéfices sera versée à la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), qui regroupe 36 maisons d’hébergement pour femmes aux prises avec de multiples problématiques sociales.

 

Cette expo-vente est organisée par le collectif Artistes de cœur, un regroupement d’une quarantaine d’artistes sélectionnés dont je fais partie et qui provient surtout de la Montérégie mais aussi de Montréal, Québec, Sherbrooke et Lanaudière. Avec cette exposition, nous souhaitons promouvoir l’art engagé en rendant accessibles des œuvres d’artistes-peintre à un large public, mais aussi soutenir des femmes et des enfants qui vivent dans la violence et trouvent refuge dans une maison d’hébergement

 

Le vernissage aura lieu le mercredi 22 novembre de 18 heures à 21 heures et je présenterai 16 toiles de grandeur spéciale, à prix spécial pour une cause spéciale. Pourquoi ne pas en prendre quelques unes comme cadeaux ou pour faire un arrangement sur un de vos murs?

 

Faites suivre cette invitation à vos familles et amis.

 

Au plaisir de vous voir sur place le 22 novembre !

 

Suzanne

Pour en savoir plus sur les organismes:  FEDEQ et Artistes de Coeur .

 

Suivez moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

Je suis à travailler sur une série de toiles pour une exposition spéciale qui aura lieu en novembre. Je dois peindre 12 toiles de 10 X 10 po.

 

Au lieu de peindre différents sujets, j’ai décidé de me concentrer sur un seul sujet et de les peindre toutes avec la même palette de couleurs primaires, créant ainsi une série.

 

Depuis plus d’un mois maintenant, je publie les détails de cette série ainsi que les difficultés rencontrées et comment je les contourne sur mon autre blogue, celui-ci en anglais.

 

Dans le moment, le temps manque pour la traduction.

 

 

Voici la septième de cette série de petites toiles représentant des forêts contemporaines :

 

Sérénade de chaleur / Warmth serenade
©2017 Suzanne Bélair
Acrylic and Inks on canvas 10 X 10 in

Pour en savoir plus sur cette toile et son évolution, cliquer ici

 

Suivez-moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

Entre les travaux sur la série 10 X 10, j’ai aussi complété deux autres tableaux carrés, soit 12 X 12 pour une exposition spéciale: «Square Foot» qui aura lieu le 11 novembre, détails ci-dessous. Ces deux derniers tableaux ont été peints sur bois, ce qui représentait un autre défi. Même après deux couches de gesso, j’ai trouvé que la peinture imbibait encore trop, assombrissant les couleurs que j’ai dû retravailler afin de les adoucir.

Les voici donc ainsi que l’invitation:

Feuillage en lumière
©2017 Suzanne Bélair
Acrylic and Inks on wood panel 12 X 12 in

Tranquilité
©2017 Suzanne Bélair
Acrylic and Inks on wood panel 12 X 12 in

J’y présenterai ces deux peintures ainsi que trois autres complétées pendant l’été.

Suivez-moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

Ce matin, toc toc toc sur la gouttière, j’ai pensé qu’un pic bois envoyait son signal territorial mais je ne le vois pas. Un grand geai bleu se retrouve dans l’arbuste tout près! Surprise ! Les geais bleus sont très actifs et vocaux ce matin…

Ah bon, je viens de les apercevoir, c’est toute une famille de pics maculés dans la pruche du milieu. Ils volent d’un arbre à l’autre et se suivent dans une danse ailée.

Ils jouent, se pourchassent, vocalisent, se suivent de plus en plus vite virevoltant entre les arbres, d’un tronc à l’autre, ils se posent pour un court instant, remontent le tronc puis l’envol reprend. Excitation pour ce beau soleil peut-être. La course s’accélère entre les troncs puis entre les troncs et la maison. Toute cette joie matinale des jeunes pics en cette journée ensoleillée devient contagieuse. Ils sont fascinants!

Puis le bruit! Il y en un qui vient de frapper la grande fenêtre de plein fouet tandis que l’autre l’a évitée de justesse en tournant à la dernière minute. Le premier est projeté sur son élan et aboutit à 16 pieds de l’impact, sur le bois de la galerie.

Ses ailes ouvertes, il est sonné mais survira, ses yeux ouverts, il attend de se remettre. Sa tête est appuyée sur le bois mais assez rapidement, il la remonte. Ses amis dans les arbres autour l’appellent, l’encouragent, vocalisent de plus en plus fort, pour me faire peur peut-être, moi qui vient de sortir avec ma caméra.

Je lui parle d’une voix rassurante au petit blessé, je lui flatte doucement le dos, il ne tremble pas, il n’a pas peur de moi.

Je surveille le petit, c’est qu’il y a un chat qui rode toujours aux alentours. Après quelques minutes, il referme ses ailes sur son corps.

Encore un peu de temps et il ouvre ses ailes pour les remettre contre son corps tout en se remettant sur ses pattes sans se lever toutefois, puis sa tête tourne d’un côté et de l’autre.

Il me regarde, il regarde vers les arbres, il se demande s’il pourra prendre son envol, il se prépare, il y croit. Ça y est, il décolle et retourne à la sécurité de sa pruche préférée. Quelle aventure pour ce jeune pic par un mardi matin ensoleillé!

Animation du petit pic maculé avant son envol

Ses amis et lui sont maintenant calmes et s’envolent tout doucement.

Tout redevient silencieux. Le soleil est maintenant plus haut et plus chaud, tous vaquent à leurs occupations. Le petit pic a eu toute une frousse!

©2017 Suzanne Bélair photos et texte

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair
 

Read Full Post »

Ceci est une invitation à venir admirer les œuvres de près 40 artistes professionnels membres de l’Association des Artistes du Lakeshore sur le bord du Lac St-Louis pendant la fin de semaine du 9 et 10 septembre 2017 lors de l’événement « Art au bord du Lac ».

2017-sh-invitation-sm

Je me ferai un plaisir de vous accueillir sur le site enchanteur de Stewart Hall où j’exposerai des nouveautés 2017 et d’autres favoris. Mon site # 31 est situé près de l’accès au stationnement du haut.

 

Une partie des ventes ira à On Rock Services Communautaires et Banque Alimentaire.

 

En cas de pluie, l’exposition a quand même lieu et se déplacera à l’intérieur de Stewart Hall et sur la galerie où je serai, côté ouest.

 

Faites suivre cette invitation à vos familles et amis.

 

Au plaisir de vous y voir !

 

Suzanne

Web site Suzanne Belair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Belair

Read Full Post »

Un deuxième tableau inspiré par San Gimiano, Italie de commencée, vue depuis l’une des tours. Il est encore sans titre – à suivre

oil painting by suzanne belair

Travail en cours / Work in progress
©2017 Suzanne Bélair
Oil on canvas 30 X 40

Comme pour la toile précédente, cette peinture est basée sur des photos que j’ai prises depuis les tours qui entourent San Giminiano en Italie lors de notre visite d’il y a quelques années.

Voici quelques autres informations sur cette ville pittoresque. Son centre historique a été enregistré avec l’UNESCO en 1990 et figure sur la liste du patrimoine mondial. San Giminiano delle belle Torri‘ (son nom complet) se situe à 56 km au sud de Florence et servait autrefois de point de relais important pour les voyageurs qui allaient à, ou venaient de Rome sur la Via Francigena. Certaines des tours faisaient plus de 50 mètres de haut. À San Giminiano, vous pouvez trouver plusieurs chefs-d’œuvre d’art italien, datant des XIVe et XVe siècles.

La ville est devenue indépendante en 1199 et s’est développée autour de deux places publiques. Les tours ont été construites entre le XIe et le XIIIe siècle. La Piazza Duomo, l’une des places principales remonte au 13ème siècle. Son aménagement est complexe c’est là que l’on trouve la plupart des monuments publics et privés. La Piazza della Cisterna est triangulaire et dispose d’un puits central.

C’est une très  belle ville, toujours très animée et intéressante à visiter. À l’instar d’un autre toile que j’ai peinte il y a quelques années, j’ai décidé d’ajouter des couleurs aux bâtiments naturellement grisâtres afin de créer une oeuvre dynamique.
Pour visionner ma toile finie en 2013, allez consulter le billet suivant :  Five-Day Art Challenge on Facebook – Day 2

Pour visionner mon autre toile en cours sur le même sujet, allez au billet précédent:: Travail en cours

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

 

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :