Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pollution’

Il est possible de faire un simple geste pour réduire les risques pour notre santé, améliorer la qualité de l’air et diminuer les changements climatiques, protéger le moteur de notre voiture et économiser sur l’essence. Comment? Simplement en ne laissant pas tourner le moteur de notre véhicule au ralenti.

Un des mythes les plus répandus au Canada et dans d’autres pays nordiques est l’idée de laisser tourner le moteur au ralenti pour réchauffer l’auto. Beaucoup de gens croient qu’en  laissant tourner leur véhicule au ralenti ils aident le moteur à se réchauffer avant de se mettre en route. Beaucoup le font sans penser aux conséquences mais un grand nombre croient sincèrement qu’ils ne dérangent personne en posant ce geste. Ceci est cependant totalement faux. En effet, la marche au ralenti est dommageable pour le moteur du véhicule, dispendieuse et produit des émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi que de la pollution atmosphérique dommageables pour la santé de tous.

Depuis l’arrivée des moteurs électroniques, l’idée de réchauffer le moteur en le laissant tourner au ralenti est dépassée et inutile. En effet, il suffit maintenant de laisser tourner le moteur au plus 30 secondes (même dans les plus froides journées d’hiver) avant de se mettre en route. La façon la plus efficace de réchauffer le véhicule est de le conduire à vitesse réduite pour les cinq premiers kilomètres. marche au ralenti peut affecter votre santé

Selon Santé Canada, « si chaque conducteur canadien réduisait de seulement cinq minutes par jour le temps qu’il laisse fonctionner son véhicule au ralenti, nous réduirions de 1,6 million de tonnes la quantité de dioxyde de carbone (CO2) qui pénètre dans l’atmosphère. C’est comme si on retirait près de 500 000 voitures de la circulation du jour au lendemain! ». Comme nous le savons, les GES emprisonnent la chaleur à la surface de la terre et sont une cause des changements climatiques qui, à leur tour, menacent les forêts, les réserves d’eau, les espèces végétales et animales, et nuisent à la santé humaine. En outre, les gaz d’échappement des véhicules contiennent d’autres substances nocives qui affectent la qualité de l’air et contribuent au smog. Ces facteurs provoquent ou exacerbent les maladies respiratoires et les décès prématurés et  augmentent le nombre d’hospitalisations. Toujours selon Santé Canada, on estime que c’est près de 6000 Canadiens qui meurent prématurément chaque année à cause de la pollution de l’air. Les enfants surtout sont sensibles à la pollution de l’air.

Pour ce qui est du véhicule, nous savons maintenant que la marche au ralenti réduit la durée de vie du système d’échappement en provoquant la condensation de l’eau dans l’échappement du véhicule, ce qui accélère la corrosion. En outre, Puisque le moteur ne fonctionne pas à sa température optimale quand il tourne au ralenti, le carburant ne peut brûler complètement. Ceci provoque la condensation de résidus de carburant sur les parois des cylindres, ce qui peut contaminer l’huile et nuire à certaines composantes du moteur comme les bougies. Leur encrassement peut entraîner une augmentation de la consommation de carburant de 5 %.

Enfin, l’argument qui affecte tout le monde, faire marcher le moteur au ralenti est dispendieux. On a calculé à 75$ par année une marche au ralenti de 10 minutes par jour. Ici, le Ministère des Ressources Naturelles du Canada estime à 75 millions de minutes par jour le temps pendant lequel les automobilistes laissent volontairement fonctionner leurs véhicules au ralenti pendant les plus froides journées d’hiver, un gaspillage de 1,5 $ million par jour.

Quant aux autobus et autres véhicules qui roulent au diesel, c’est encore pire. Mais ce sont surtout les autobus scolaires qui menacent la santé de nos enfants lorsqu’ils tournent au ralenti. En effet, les gaz d’échappement générés par la marche au ralenti des moteurs diesel  peuvent s’accumuler à l’intérieur et autour de l’autobus scolaire et devenir un risque pour la santé des enfants. De plus, s’ils marchent au ralenti devant ou près de l’école, les gaz peuvent polluer l’air intérieur de l’école. Selon Santé Canada il est maintenant scientifiquement établi qu’il y a un lien entre les maladies pulmonaires comme l’asthme et l’exposition aux émissions de moteurs diesel. Les autobus scolaires devraient donc couper leurs moteurs aussitôt arrivés à l’école et attendre que tous les élèves soient à bord avant de redémarrer. Il serait important que les conducteurs et les décideurs du transport scolaire suivent une formation pour qu’ils comprennent les enjeux et les impacts reliés à la marche au ralenti. Les municipalités doivent  adopter des politiques d’élimination de marche au ralenti pour tous les véhicules présents sur les terrains et près des écoles. Plusieurs l’ont déjà fait mais n’appliquent pas la réglementation de façon assez stricte ou ne l’appliquent pas du tout.

Enfin, le démarreur à distance est la pire invention! Pas plus de 30 secondes sont nécessaires au démarrage pour faire circuler l’huile. Le site web de Ressources naturelles Canada offre plusieurs outils et solutions pour aider les communautés et les individus à éliminer la marche au ralenti : http://oee.nrcan.gc.ca/communautes-gouvernement/ralenti.cfm 

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :