Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘peinture è l’huile’

 

Nourriture créatrice de bonheur
Nourishment a happiness creator
©2019SuzanneBelair
Oil on canvas, 40 X 20 in / 101.6 X 50.8 cm

 

Every morning when he wakes

Joseph thinks of them

Soft feathers caressing is hands

Small cool feet gripping his fingers

 

Wings fluttering near his face

Influx of warm air as greetings

The connection has long been established

At the square they meet again

 

Every day without fail

He arrives for the ritual

Opening his soft pouch

Filled with golden love and promises

 

While he stands at the center

They appear from hidden nooks all around

Hopeful eyes meet

Happy to communicate and share

 

As they feed and the chirping swells

This precious moment stretches

Delight fills his heart

Everything else forgotten

 

This sustenance

His soul gratefully receives

When the pouch is empty

Filled with wonder he is

 

Nourishment is of two kinds

One for the body

One for the soul

Animal and man nourish each other

 

This daily moment of contentment

Will carry them until tomorrow

When complicity and joy once again

Connect Joseph and his feathery friends

 

©2019SuzanneBélair

 

** Cette toile sera en exposition au Musée Pierre-Boucher de Trois-Rivières, Qc du 22 Septembre au 10 Novembre 2019-

 

Suivez-moi sur Instagram

Site Web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

 

 

Publicités

Read Full Post »

Le but d’un bon billet quand on blogue n’est pas seulement de partager notre expérience mais aussi d’éveiller chez le lecteur un questionnement qui saura provoquer une certaine réflexion sur sa vie ou sur ses intérêts, d’ajouter quelque chose à sa banque d’informations.

Je souscris à un excellent blogue écrit par Isaac Yuen et aujourd’hui, j’aimerais partager son billet de la semaine dernière (en anglais) sur la Puissance de la vulnérabilité : http://ekostories.com/2013/06/20/vulnerability-by-brene-brown/#comment-3241 .

Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant dans sa réflexion est sa recherche d’authenticité. Dans cette entrée, il partage une conférence donnée par Brené Brown sur la Puissance de la vulnérabilité et comment nous devons accepter d’être vulnérable si l’on veut vraiment partager le chemin de la vie avec nos frères et sœurs de la race humaine. Le billet est un rappel important que nous devons parfois souffrir afin de pouvoir comprendre la souffrance des autres et que nous devons laisser une partie de nous-mêmes sur la page ou la toile quand nous écrivons aussi bien que lorsque nous peignons.

Ceci n’est pas toujours simple à faire. En peinture aussi bien que dans l’écriture, il est facile de tomber dans l’aspect technique, ou les modes et les tendances et d’oublier le processus créatif, d’oublier la fraîcheur et le feu qui a initialement déclenché notre passion. Il nous est nécessaire de retourner à chaque jour à cette place d’honnêteté à l’intérieur de nous-mêmes et de confirmer la raison ou la motivation qui nous pousse à continuer.

PetiteRebelle

©2013 Suzanne Bélair
Petite Rebelle
Huile sur toile 24 X 20

Comme Isaac, je m’inquiète de devenir trop abstraite parfois quand j’essaie de passer mon message. J’espère avoir été capable, au cours des dernières années, de rester aussi fidèle à moi-même que possible. Chaque peinture reflète une partie de moi-même transférée sur la toile, et j’apprécie ceux qui peuvent voir ceci et le sentir. Contrairement à certains autres, je ne fais pas de production en série mais aborde chaque peinture comme une création unique, même si elle fait parfois partie d’une thématique. Chaque peinture développe une vie propre à elle-même lorsqu’elle me laisse savoir qu’elle est finie et que j’arrête d’y travailler. Chaque fois qu’une nouvelle œuvre est terminée, cette partie de moi nécessite une sorte de renouvellement, a besoin de se remplir à nouveau.

Le processus créatif en est un qui est excitant et parfois stressant pour moi. Je viens tout juste de terminer ce tableau commencé en 2010, c’est donc aussi un long processus parfois.

Read Full Post »

L’air est frais. Le vent caresse doucement mon visage. Je regarde l’immensité de l’horizon, les grands sapins et les pruches de l’autre côté de l’étendue d’eau. Le lac se prépare pour l’hiver. Les arbres perdent leurs feuilles. Même les pruches perdent quelques aiguilles à chaque rafale de vent. L’hiver est à nos portes. Avant que la dernière parcelle de chaleur nous abandonne, je m’assoie sur le quai et je respire, je suis, je profite tout simplement de l’instant présent, sentant le soleil sur ma peau. Je regarde l’eau près du quai, toute cette vie qui bientôt s’endormira, toutes les histoires qu’elle raconte.

Le vent pousse doucement les feuilles en amas qui forment des motifs difficiles à décrire, les regroupant, les plus légères s’arrêtant par-dessus ou à côté des plus épaisses, se touchant, luttant pour rester à flot. Certaines ont commencé à s’enfoncer un peu. Habituellement, ce sont les bords qui sont d’abord submergés, mais pas toujours. La semaine prochaine, la plupart seront déjà au fond du lac. Sur le dessus des feuilles, des rappels de vie, petits cocons, aiguilles, insectes miniatures qui n’ont pas encore renoncé à leur cycle de vie.

On aperçoit les plantes aquatiques sous la surface. Elles doivent sûrement  percevoir que l’eau se refroidit un peu mais s’étirent néanmoins pour sentir encore un peu les rayons du soleil. Intéressant, ce contraste entre toutes ces feuilles mortes qui flottent, tandis que la vie se poursuit encore vigoureusement sous la surface où les plantes, encore si vertes, semblent se moquer de celles qui ont perdu le contrôle de leur destinée.

Les feuilles sont transportées là où le vent les emmène, se faisant grignoter par des poissons curieux qui les perçoivent comme quelque chose d’intéressant à manger ou pour jouer, par des oiseaux ayant aperçu un petit régal à récolter. Il y a beaucoup d’action sur et autour de ces petites îles flottantes.

IMG_1345 Lands web

Iles Flottantes
©2013 Suzanne Bélair
Huile sur toile 24 po X 36 po

Cette peinture est le fruit d’un long processus qui fut très émouvant pour moi car j’ai voulu raconter une histoire plus profonde que ce qui paraît à nos yeux. Il s’agit de la vie, de  la vie du lac, de tout ce qui se passe au-dessus et au-dessous de sa surface.

Cette huile sur toile sera à Fritz Farm lors de l’exposition de l’Ass des Artistes du Lakeshore  qui aura lieu du 12 au 14 avril 2013.

http://suzannebelair.com

https://www.facebook.com/#!/SuzanneBelairArtist

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :