Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘artificiel’

Aujourd’hui  journée spectaculaire- soleil mur à mur même s’il ne fait que -25C (-13F), pas de vent, les oiseaux chantent.

24 heures pour choisir son destin, 24 heures qui peuvent changer le cours d’une vie si je le désire. La chance de vivre, la gratitude de pouvoir observer la nature, tout ceci me remplit ce matin, l’espoir renaît.

Tout  en lisant Richard Rohr et le Tao Te Ching, j’en arrive peu à peu à ma vérité, mon intérieur qui se révèle de plus en plus, les couches de l’égo qui s’effritent sans effort et  tombent de plus en plus.

Le 38è verset du Tao Te Ching est très intéressant  car il parle de la différence entre l’égo versus le Tao, l’âme qui nous habite. Le verset, même dans ses multiples traductions, tente d’expliquer que c’est en agissant de l’intérieur, en s’écoutant  et sans nécessairement s’en rendre compte , sans vouloir ‘’faire preuve de bonté’’ aux yeux des autres ni même à nos propres yeux que tout s’accomplit comme il se doit. La nature essentielle du Tao, de l’esprit qui nous habite est l’unicité même. Cependant, à l’instant où  l’on sait ou qu’on se dit que nous sommes ‘’bons’’, nous introduisons une polarité entre le bien et le mal, la pensée dualistique et perdons  la connexion avec le Tao.

C’est pour cela que le verset 38 dit entre autres :

Quand le Tao se perd, il y a la bonté

Quand la bonté se perd, il y a la moralité

Quand la moralité se perd, il y a le rituel

Le rituel est l’enveloppe de la vraie croyance

Le début du chaos

(Traduction libérale)

 

Certains interprètent que les principes artificiels qui devraient être rejetés d’emblée sont la bonté, l’équité, les rituels, les lois : Un concept contraire à tout ce que l’on entend et tout ce qui nous a été dit. Voici pourquoi : La bonté artificielle est une tentative de vivre en se rassurant que l’on n’est pas ‘’mauvais’’, en laissant les autres décider où on se situe sur leur échelle de bonté. Est-ce qu’on répond à leurs attentes, aux attentes de nos parents, de nos éducateurs, de la société?  Est-ce que l’on démontre une certaine forme de bonté dans le but inavoué d’en recevoir en retour?

 

Tout ce qui est important est de sentir cette flamme intérieure qui nous guide et réaliser que cette flamme est notre lien  à l’ultime, notre lien à la source et à l’univers. Écouter cette flamme et lui faire confiance sans condition. Vivre de plus en plus selon cette voix intérieure et de moins en moins selon les exigences de l’égo. Communier avec les autres êtres vivants qui ont aussi cette flamme, ce Tao, cette vie à l’intérieur d’eux.

 

Silence ©2011 Suzanne Bélair Huile sur toile,  10 X 8 po

Silence
©2011 Suzanne Bélair
Huile sur toile, 10 X 8 po

C’est tout cela que je conçois quand j’entends les petits oiseaux chanter même s’il fait -25C le matin. Ils chantent la vie, le bonheur de vivre, la chance d’être. Ils font partie de moi comme je fais partie d’eux. Nous sommes liés par la même source, le même Tao où toute notion de bien ou de mal ne peut exister.

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :