Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘amour’

 

Nourriture créatrice de bonheur
Nourishment a happiness creator
©2019SuzanneBelair
Oil on canvas, 40 X 20 in / 101.6 X 50.8 cm

 

Every morning when he wakes

Joseph thinks of them

Soft feathers caressing is hands

Small cool feet gripping his fingers

 

Wings fluttering near his face

Influx of warm air as greetings

The connection has long been established

At the square they meet again

 

Every day without fail

He arrives for the ritual

Opening his soft pouch

Filled with golden love and promises

 

While he stands at the center

They appear from hidden nooks all around

Hopeful eyes meet

Happy to communicate and share

 

As they feed and the chirping swells

This precious moment stretches

Delight fills his heart

Everything else forgotten

 

This sustenance

His soul gratefully receives

When the pouch is empty

Filled with wonder he is

 

Nourishment is of two kinds

One for the body

One for the soul

Animal and man nourish each other

 

This daily moment of contentment

Will carry them until tomorrow

When complicity and joy once again

Connect Joseph and his feathery friends

 

©2019SuzanneBélair

 

** Cette toile sera en exposition au Musée Pierre-Boucher de Trois-Rivières, Qc du 22 Septembre au 10 Novembre 2019-

 

Suivez-moi sur Instagram

Site Web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

 

 

Publicités

Read Full Post »

Justin photo:©2017SuzanneBélair

Petit corps mystérieux

Que de questionnements face à cette machine incroyable

Face à ce système de systèmes

Besoin de coordination, de soins, de nutrition

Effets à court et à long terme des perturbations

Questionnement

 

Petit être tout nouveau, tout curieux, tout mystérieux.

Petit corps fragile… toujours si fragile.

Équilibre délicat

Confiance à la vie

Questionnement…

 

Un an déjà

L’extérieur est perçu

L’intérieur est interprété

Appétit, sourires, développement, indices

Maladies, bactéries, virus, silencieux, sournois, invisibles

J’ai peur

 

Petit amas de cellules, disposé si parfaitement

Petit corps mouvant, tout doux

Colonne vertébrale, omoplates, muscles,

Les yeux, intelligence, pensée

Questionnement

 

Vaisseaux sanguins, système immunitaire

Digestion, excrétion

Déjà tu veux pousser tes limites

Nouveau, apprendre

Déjà tu veux contrôler

Questionnements

 

Amour, pleurs

Je veux, je veux, j’aimerais, besoin

À un an comme à trente, comme à cinquante

La même chose

Questionnement

 

Amour, amour, protection

Perfection, petits doigts

Réconfort, je t’aime

Malléable, flexible

Besoin d’amour, je t’aime

 

©2017 Suzanne Bélair – texte et photo

 

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

Meilleurs Voeux !

Microsoft Word - 2016-voeux-noel.doc

 

Read Full Post »

Ma tante Yvette

Il y a quelques jours, ma tante Yvette est décédée. C’est son service commémoratif  aujourd’hui et cela m’est impossible d’y aller. J’en suis très attristée.

Yvette et Paul en 1983

Yvette et Paul en 1983

 

Étrange, j’ai rêvé à elle ce matin, comme si elle venait me visiter. J’ai rêvé qu’elle était, avec beaucoup d’autres personnes de la famille, des cousins, cousines, dans une fête où on avait décidé de s’échanger des cadeaux.

 

Elle m’avait apporté un présent qui comprenait une étagère, avec toutes sortes de vaisselles dépareillées mais belles en fine porcelaine blanche et décorée de roses rouges, des plats de service, des tasses, une théière. L’étagère était en vitre et sur chaque tablette, de la vaisselle et une petite table remplie aussi. Elle était tellement contente de me donner cela. Et moi qui n’en voulait pas, qui me demandait où je pourrais bien mettre tout ça et comment apporter tout cela chez moi. Comment lui dire que je n’en voulais pas?

 

Dans mon rêve, elle venait de perdre son Paul, son amoureux, son complice depuis leur rencontre et leur mariage dans les années 50. Dans mon rêve, elle souffrait en silence de son absence, elle était courageuse et participait à la fête malgré tout car il faut bien vivre et continuer.

 

Dans mon rêve, elle est sortie à l’arrière de la maison et je l’ai suivie pour lui parler. C’était la pénombre en été, pas tout à fait nuit. Elle portait une robe beige. Je l’ai prise dans mes bras et nous nous sommes serrées longuement « C’est vrai, tu viens de perdre mon oncle Paul », une longue étreigne d’amour et de partage.

 

Je n’ai pas eu l’occasion de la voir souvent, ma tante Yvette. Pendant qu’on grandissait, elle était bien trop occupée avec ses neuf beaux enfants qu’elle adorait et ils restaient loin. Ce n’était pas facile d’organiser toute la famille pour sortir. Nous la voyions à l’occasion du jour de l’an et peut-être une autre fois pendant l’année.

 

Plus tard, elle m’envoyait toujours une carte à Noël et s’informait de mes enfants, de ma vie, de Solange. Ça l’attristait qu’on ait perdu notre maman si jeune. On s’appelait et on parlait, pas toujours très longtemps mais ceci me laissait toujours avec un sentiment de calme et de bien-être. Elle se préoccupait des autres, s’en souciait vraiment. Aucun faux-semblant avec cette femme vraie.

 

J’ai souvenir d’une femme douce et aimante, une femme forte qui a encaissé les épreuves avec courage. Je l’aimais beaucoup et  je suis triste qu’elle soit partie. Je suis triste pour sa famille, mes cousins et cousines qui ont vu sa santé se détériorer.

 

Je pense quand même qu’elle a eu une belle vie. Repose en paix ma tante. Je t’aime.

 

 

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

 

 

 

 

Read Full Post »

Il y a trois mois, un petit être extraordinaire est entré dans ma vie. Son arrivée m’a forcée à entrer à l’intérieur de moi-même pour un questionnement toujours plus difficile et angoissant…

20151110-1

A few hours old

 

Amour, inquiétude pour lui, acceptation de sa part, inquiétude pour sa mère, sa réaction face à tout ce qui l’entoure, ma conscience toujours présente de l’impermanence de tout, de la fragilité de la vie, de la fragilité du lien avec sa maman, amour encore, tout cela me hante. Sait-il, sent-il mon amour pour lui, mon désir de protection quand je l’enveloppe dans mes bras? Je pense que oui, car quand il s’endort dans mes bras après m’avoir fixée de son regard déjà si sage, je sais qu’il sait que je l’aime et qu’il sent qu’il peut se reposer sans inquiétude, qu’il est en sécurité.

 

Quand je suis avec lui, mes yeux ne sont pas suffisamment grands pour le regarder, pour capter le moindre regard, le moindre geste. Quand je reviens d’une visite avec lui, il m’habite, il me manque déjà, je pense à la prochaine fois.

 

Présent en moi, est ce grand questionnement concernant son avenir dans un monde où les intérêts économiques et la soif du pouvoir de certains individus, groupes, nations sont plus importants que la survie de notre planète et le bien-être de ses habitants, qu’ils soient humains, animaux ou végétaux. Besoin de protéger le petit et un grand besoin de protéger le bonheur de ma fille, tout est si fragile.

 

Curiosité de voir ce petit être humain se développer, de semaine en semaine et faire son chemin dans les difficultés et les joies de la vie. La réalité de sa grande vulnérabilité me frappe à chaque fois que je le vois, lui, si confiant et dépendant des adultes qui l’entourent.

 

Me frappe aussi la réalisation que la vie d’un bébé est une bataille constante, bataille pour que ses besoins physiques soient remplis, combat pour que ses besoins émotifs soient rencontrés sans pouvoir les exprimer autrement que par le pleur, la moue et probablement la télépathie, lutte pour interpréter ce que les adultes essaient de lui faire comprendre, pour le contrôle de ses mouvements, frustration face à ses limites.

 

La naissance d’un enfant est une grande joie. Avoir un enfant est un geste d’espoir, espoir face à la vie, espoir face à l’avenir, espoir quant à la survie du couple et de l’amour qui les unit. La naissance d’un enfant, est la naissance d’une petite personne avec sa personnalité bien à elle, son tempérament, ses humeurs, ses goûts qu’on se doit de respecter et accepter.

Même si la tête et le cœur amoureux de ses parents sont remplis d’espoir et de rêves, cet enfant a une vie et certaines expériences à vivre qui ne peuvent pas toujours être évitées ou amorties par l’amour et la protection de ses proches.

 

J’essaie de prendre tout cela un jour à la fois et d’être reconnaissante de ce que je reçois. Chaque heure passée avec lui est un cadeau de la vie !

 

www.suzannebelair.com

Read Full Post »

Un auteur inconnu a dit: Osez lancer dans la grande conscience cosmique une plus grande confiance en vous-même. Osez agir avec plus d’assurance. Osez croire en vous et en votre mission. Ayez un idéal plus grandiose, une aspiration plus noble.  

 

Ceci est sur quoi nous devrions tous baser nos comportements. Vous devez avoir la foi en ce que vous tentez de réaliser, en ce que vous essayez d’obtenir ou d’accomplir. Vous devez croire en ce que vous tentez de créer. Rien ni personne ne peut vous enlever le succès si ce n’est vous-mêmes.

 

Osez vous aimer et vous apprécier pour ce que vous êtes, pas pour ce que les autres veulent. Osez croire en vos habilités. Vous pouvez apprendre n’importe quoi. Tout s’apprend. Vous avez le pouvoir d’accomplir tout ce que vous décidez vraiment de faire.        

 

Soyez heureux aujourd’hui en sachant que vous êtes vivant et que chaque jour peut être miraculeux. Soyez ouverts aux nouvelles possibilités. Soyez ouverts à la vie et aux gens autour de vous.

 

Osez croire en la vie!

Read Full Post »

“Believe in what you don’t yet understand”. Je viens de lire cette phrase et pour moi, ça m’a parlé de jugement, d’idées préconçues et de regarder plus loin que notre nez. Pour mon fils, ça lui a tout de suite parlé de religion.

« Croyez à ce que vous ne comprenez pas encore »

Qu’est-ce que ça veut dire? Au-delà de l’aspect physique, qui fait partie de la vie même s’il est impossible que tous le comprenne, par exemple, si on ne comprends pas le fonctionnement du cœur qui fait circuler le sang dans nos artères et nos veines pour oxygéner le cerveau et le corps et pour maintenir votre vie. Est-ce que ça veut dire qu’il n’existe pas? Bien sûr que non.

 

Il y a l’aspect spirituel et tout le monde des sentiments, des intuitions, de l’instinct.

Est-ce possible de dire que l’amour inconditionnel n’existe pas parce qu’on ne comprends pas ce principe? Est-ce possible de dire que l’amour d’une mère pour son enfant ne fait pas partie de son univers?

 

C’est pour moi la façon de regarder cette phrase. Nous vivons dans un monde d’inconnus, inconnu du lendemain, inconnu de ce qui est vraiment dans le coeur, dans la tête de notre conjoint, inconnu des raisons profondes qui nous animent nous-même. L’inconnu du futur, du passé, du temps qui passe. Toutes ces choses qui font partie de nos vies et des vies de nos amis, de notre famille, de nos être aimés.

 

Je ne comprends peut-être pas la motivation qui pousse une certaine personne à agir d’une certaine façon mais ça ne veut pas dire que, pour elle, c’est la seule façon d’agir logiquement. Le fait de ne pas comprendre quelque chose ne veut pas dire que cette réalité n’existe pas dans la vie de mon voisin.

 

« Believe in what you don’t yet understand »

 

I believe in love

I believe in peace

I believe in the order of nature

I believe in the good in people I believe I am part of a universal body that is linked somewhat,

I believe we all live in unison and that we each have a role to play that very often, we don’t understand

I believe everybody can improve themselves and their lives

I believe you have to follow your intuition and it will get you to a better place

I believe in my kids

I believe in myself, that I can overcome anything.

I believe in the power of the brain and of the mind

 

All these things I believe in and there are much more but I don’t understand them.

I believe in the power of creativity

Where do ideas come from anyhow?

I believe in the force of ideas, that these ideas come to us for a reason. The only problem is we lack the time to listen to our internal voice and follow its whisper. So I believe in my internal voice and that everybody has one.

I believe some people have it harder than other and I have been looking for reasons for this and I cannot find them

I believe I love people and the universe and sometimes I feel so connected, it’s uncanny.

 

All these things I believe in, and yet, I don’t understand them.

Life is all about things we don’t understand. Going through life and growing through life I should say, we understand more and more as we grow older. And it is this learning process that is so much fun. It is true that it is scary to think about believing in things you don’t understand. I guess religion has been taking advantage of this for centuries because people need to believe in something. People need to know that life is not that bad after all and that some supreme power will help them out of their situation.

 

But the only person that can help you is yourself and that is a perfect example of the belief in what you don’t yet understand. You have to believe in yourself even if you don’t yet understand where your strength will come from. You have to love and believe in yourself, that you sill succeed that you will attain this goal that seems today so far.

 

It is in believing in what you don’t yet understand that you get the courage, the hope, that spark, that lights your road and that makes you reach for something else, for something better.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :