Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘bonheur’ Category

Hier j’ai décidé de faire mes recherches pour le projet Silent skies et trouver des images des oiseaux choisis que je pourrai retravailler. En après-midi, je suis allée au studio avec l’intention de reprendre mes pinceaux qui doivent se sentir abandonnés depuis Noël…

C’est bizarre comme le thème de cette nouvelle année se dessine graduellement et s’oriente vers les oiseaux avec le projet de murale et le livre pour enfants que j’ai commencé qui sera à propos d’une famille de pic bois…

Mais en entrant au studio et après avoir mis ma musique, ce ne sont pas mes pinceaux qui one attiré mon attention mais la chambre où j’entrepose mes toiles à moitié finies et celles qui sont vierges, mon matériel d’emballage, etc . J’aurais dû prendre une photo avant, c’était un désastre. C’est aussi la pièce où je vernis quand il fait trop venteux ou froid ou pluvieux dehors. J’ai besoin d’un bon espace central sur le plancher pour faire cela surtout si elles sont grandes. Depuis le déménagement du studio, je n’avais pas encore réussi à ranger et rendre cet espace fonctionnel.

Après un après-midi de travail, tout est maintenant organisé et propre, une belle façon de commencer l’année. Voici quelques photos :

En faisant ce grand ménage, j’ai trouvé une liste de projets datant de 2012. Ça m’a donné l’idée d’en refaire une pour 2018. Je ne sais pas pourquoi j’ai perdu l’habitude de faire ma liste de projets d’art en début d’année depuis le déménagement du studio. Je me complique souvent la vie à entrer mes idées dans différents cahiers quand une simple liste mise en évidence est tellement plus efficace.

Il y a beaucoup d’avantages à tenir une liste de projets dans le studio. J’aime la mettre sur un mur bien en vue où je peux la consulter régulièrement et tout ce qui est sur ma liste est généralement accompli au cours des mois qui suivent.

Une liste de projets est très stimulante et aide à maintenir le focus sur les priorités au studio où on perd facilement l’attention. Mon problème est que je veux tout faire en même temps, tout m’attire, les couleurs, les nouvelles techniques, mes toiles commencées à finir, des nouvelles à commencer, alors une liste de projets m’amène où je suis plus productive.

Un papier, un stylo et quelques minutes suffisent pour créer une liste de projets. C’est un outil merveilleux pour conserver la maîtrise de ses journées et de son attention et ça ne prend que 5 à 10 minutes.

Pas d’outil électronique pour moi quand il s’agit de faire une liste de projets car je veux l’avoir sous les yeux à tout moment surtout quand je commence à cocher ce qui est fait. Ça marche définitivement pour moi, ça me donne une vue d’ensemble et un élan d’optimisme.

Je l’utilise aussi pour établir mes priorités, incluant les dates butoirs pour les expositions, symposiums, les commandes.

Ça permet aussi d’optimiser son temps, comme de préparer plusieurs toiles au gesso en même temps selon ce qui est prévu.

Ça aide à rester serein parce qu’on a l’impression d’être plus en contrôle et ça élimine le stress de penser qu’on a oublié un projet ou une date.

Vous devinez facilement ce que je fais tout de suite après la rédaction de ce billet!

J’espère que ce court article vous motivera à faire votre liste de projets pour 2018!

 

 

Suivez-moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

  

 

 

 

Publicités

Read Full Post »

Merci et Meilleurs voeux !

Suivez-moi sur Instagram

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

2017-01-18

Je suis au lac aujourd’hui

C’est le matin, tout est tranquille dans la maison, mon conjoint dort encore

Moment paisible

Je commence l’infusion du café. Bientôt l’arôme emplira la maison.

Je m’assoie à la table à manger faisant face au lac.

Le soleil se lève lentement transformant la glace bleutée du lac, amenant du jaune sur la surface brillante, du rose aussi

La partie ombrée demeure bleue et froide

Le ciel se transforme

Les grands végétaux et la colline cachent sa montée sur la droite

Jusqu’à ce qu’il apparaisse entre les arbres encore très bas

D’abord point brillant, aveuglant

Rayons qui veulent contourner les troncs

Les minutes s’écoulent lentement et je regarde le spectacle

Doucement, les jaunes arrivent aux cimes des arbres tandis que plus bas, seulement quelques rayons de lumière s’infiltrent entre les branches touffues des pruches

Moment magique et silencieux, j’en fais partie, privilégiée, émerveillée

Le soleil n’a pas encore rejoint la maison, ne m’as pas encore rejointe

Mais je sais qu’il s’en vient

Question de temps

Question de patience

Les verts se réchauffent là-bas derrière

La neige est grisâtre cette année

Beaucoup a fondu pendant le redoux

Il y a de petites branches, des petits débris parsemés partout sur le dessus

Le vent les y a amenés, tombés des grands arbres

Aiguilles, branches, écorces, la nature, la vie

Ici et là, un arbuste aux feuilles qui ont refusé de tomber pour la saison froide

Elles s’accrochent, résistantes, presque toutes dénuées de couleurs, beiges

Ça y est, le soleil monte un peu plus

Il arrive sur mes murs

Le lac gelé, encore transformé

On peut reprendre son souffle, le spectacle est terminé

Une fois de plus, la vie continue

Le café est prêt

©2017 Suzanne Bélair texte et photos

Site web Suzanne Bélair

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

Enviroart by Suzanne Bélair

Read Full Post »

Meilleurs Voeux !

Microsoft Word - 2016-voeux-noel.doc

 

Read Full Post »

©Suzanne Belair

©Suzanne Belair

Le temps qu’on ne sait pas utiliser

Le temps qui file si vite

Le temps qui n’en finit jamais de passer quand on est enfant

Et qui soudain s’accélère avec les années qui passent

Et  plus encore quand le bonheur entre dans notre vie

Le temps, il n’y en a jamais assez

 

Qu’es-ce que ça veut dire perdre son temps?

Qui sommes-nous pour juger du temps perdu

Ce qui semble perdu peut avoir servi à un grand apprentissage d’abord inconnu puis intégré sans que l’on sache d’où ça vient

Le temps je n’en ai jamais assez

Je ressens beaucoup de culpabilité pour tout le temps que je « perd » à ne rien faire de « constructif »

Du temps perdu… paresse, flânerie, perdu

Est-ce vraiment nécessaire de ne rien faire?

J’entends que oui mais…

Je n’y crois pas vraiment

 

Sauf que même quand nous croyons ne rien faire, notre corps continue lui, de faire, de fonctionner malgré nous, notre corps ne s’arrête jamais lui

Quand je travaillais et que mes enfants étaient à la maison, je pensais perdre mon temps au travail

Quand j’étais à la maison, je perdais sûrement mon temps à des tâches non productives, pensais-je, surtout si les enfants étaient occupés sans moi

 

Se dire que l’on perd son temps c’est s’enlever la joie du moment présent qui vient dans quelque forme que ce soit et pour lequel nous devrions être reconnaissant

Cette chance d’avoir un moment à perdre

Beaucoup n’ont pas ce luxe

 

Finalement nous ne perdons jamais vraiment notre temps

 

 

© 2016 Suzanne Bélair

 

http://Suzannebelair.com

www.facebook.com/SuzanneBelairArtist

 

Read Full Post »

Ma petite grenouille optimiste

Ma petite grenouille optimiste

J’ai reçu hier dans ma boîte de courriels un blogue très intéressant sur la productivité et comment l’augmenter. On dit que les trois suggestions qui suivent fonctionnent à tout coup si on les suit. Personnellement, je peux dire que depuis l’arrêt causé par ma blessure au genou, puis les vacances, je ne semble plus capable de reprendre ma « vitesse de croisière » comme disait mon ancien patron.

Personnellement, j’aime beaucoup planifier ma journée la veille et dans l’esprit d’un monde idéal tout en gardant de l’espace pour les imprévus. La clé semble donc de commencer ma journée avec une intention claire dès le réveil.

Voici les trois principes suggérés par Alyson Stanfield http://www.artbizblog.com/2015/03/productive-day.html:

  1. Décider que nous aurons une journée productive
  2. Vérifier où en sont nos gros projets pour voir s’il est nécessaire d’ajouter des tâches associées
  3. Réviser notre liste de tâches, mettre à jour et prioriser ce que l’on veut accomplir dans la journée tout en étant réaliste sur le temps alloué pour chacune des tâches.

Il est par ailleurs très important de maintenir nos limites tout au cours de la journée. Quand je peints ou j’écris, le téléphone se ferme et je ne regarde pas mes courriels, du moins j’essaie. J’ai récemment pris l’habitude d’attendre vers la fin de l’après-midi pour vérifier mes courriels et prendre les actions conséquentes.

Avec les téléphones intelligents et les tablettes, il est de plus en plus difficile aujourd’hui de « décrocher » et de garder notre concentration pour accomplir NOS priorités. Cela devient impossible quand nous regardons tous les courriels au moment où ils entrent, répliquons aux messages textes immédiatement, répondons au téléphone aussitôt qu’il sonne et allons lire, juste pour un instant, les changements de statu de nos amis sur facebook.

Il faut aussi réaliser que répondre immédiatement nous soumet aux priorités de quelqu’un d’autre. Sont-elles plus importantes que les nôtres? Quelqu’un d’autre utilise notre temps et notre énergie. Mais c’est difficile cette discipline…J’ai aussi appris à mes propres dépens, de ne jamais lire les courriels au moins deux heures avant d’aller me coucher. On commence à relaxer et voilà qu’une mauvaise nouvelle ou un problème quelconque recommence à nous trotter dans la tête et nous empêchera de dormir.

Nous devons prendre de courtes pauses même quand on pense ne pas en avoir besoin. Si on travaille à un bureau, se lever et marcher ou faire des étirements à tous les 25-30 minutes, une heure au maximum. Si on travaille debout, s’éloigner du projet, marcher, s’assoir un peu.

Pendant la dernière heure de travail, on commence à ralentir et se mettre dans l’esprit pour laisser le travail derrière nous pour la journée. Commencer à planifier ce qui s’en vient et écrire où on en est et ce que l’on veut accomplir le lendemain. Regarder autour de soi quand on quitte le travail et faire un effort pour voir ce qu’il y a autour de nous. Arrêter de penser aux projets, se mettre dans l’esprit de relaxation, d’activités sociales, du plaisir de passer du temps avec nos enfants, notre famille, nos amis.

Enfin, même si je n’ai pas pris le temps d’écrire beaucoup ici ces derniers temps, je continue à peindre et m’activer avec beaucoup de projets quoique mon rythme soit plus modéré.

Pour ceux et celles qui lient l’anglais, j’ai été plus active sur mon blogue: http://www.enviroart.wordpress.com

http://www.suzannebelair.com

Read Full Post »

Le Potier ©2014 Suzanne Bélair Huile sur toile 24 X 25

Le Potier
©2014 Suzanne Bélair
Huile sur toile 24 X 25

Je le connais comme:

 

Ray, l’homme de ma belle amie,

 

Ray aux yeux bleus, au sourire aimant,

 

Ray, l’amant, le passionné, le danseur,

 

Ray, le doux, le tendre, le caressant,

 

Ray, l’éducateur, le sage, l’attentif,

 

Ray, le curieux, l’intellectuel, le savant,

 

Ray, le papa, l’époux, le calme,

 

Ray, l’ami, le fidèle, le constant,

 

Ray, le créatif, le patient,

 

Ray, le potier.

 

http://www.suzannebelair.com

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :