PEINTURE DE LA SEMAINE: Iles flottantes

L’air est frais. Le vent caresse doucement mon visage. Je regarde l’immensité de l’horizon, les grands sapins et les pruches de l’autre côté de l’étendue d’eau. Le lac se prépare pour l’hiver. Les arbres perdent leurs feuilles. Même les pruches perdent quelques aiguilles à chaque rafale de vent. L’hiver est à nos portes. Avant que la dernière parcelle de chaleur nous abandonne, je m’assoie sur le quai et je respire, je suis, je profite tout simplement de l’instant présent, sentant le soleil sur ma peau. Je regarde l’eau près du quai, toute cette vie qui bientôt s’endormira, toutes les histoires qu’elle raconte.

Le vent pousse doucement les feuilles en amas qui forment des motifs difficiles à décrire, les regroupant, les plus légères s’arrêtant par-dessus ou à côté des plus épaisses, se touchant, luttant pour rester à flot. Certaines ont commencé à s’enfoncer un peu. Habituellement, ce sont les bords qui sont d’abord submergés, mais pas toujours. La semaine prochaine, la plupart seront déjà au fond du lac. Sur le dessus des feuilles, des rappels de vie, petits cocons, aiguilles, insectes miniatures qui n’ont pas encore renoncé à leur cycle de vie.

On aperçoit les plantes aquatiques sous la surface. Elles doivent sûrement  percevoir que l’eau se refroidit un peu mais s’étirent néanmoins pour sentir encore un peu les rayons du soleil. Intéressant, ce contraste entre toutes ces feuilles mortes qui flottent, tandis que la vie se poursuit encore vigoureusement sous la surface où les plantes, encore si vertes, semblent se moquer de celles qui ont perdu le contrôle de leur destinée.

Les feuilles sont transportées là où le vent les emmène, se faisant grignoter par des poissons curieux qui les perçoivent comme quelque chose d’intéressant à manger ou pour jouer, par des oiseaux ayant aperçu un petit régal à récolter. Il y a beaucoup d’action sur et autour de ces petites îles flottantes.

IMG_1345 Lands web
Iles Flottantes
©2013 Suzanne Bélair
Huile sur toile 24 po X 36 po

Cette peinture est le fruit d’un long processus qui fut très émouvant pour moi car j’ai voulu raconter une histoire plus profonde que ce qui paraît à nos yeux. Il s’agit de la vie, de  la vie du lac, de tout ce qui se passe au-dessus et au-dessous de sa surface.

Cette huile sur toile sera à Fritz Farm lors de l’exposition de l’Ass des Artistes du Lakeshore  qui aura lieu du 12 au 14 avril 2013.

http://suzannebelair.com

https://www.facebook.com/#!/SuzanneBelairArtist

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.