Créer à tous les jours

L’insomnie me poursuit. Bientôt 1 heure du matin et je ne m’endors pas. Aussi bien me lever et être productive. Je savais avant de me coucher que ce soir encore, il serait impossible de dormir. Trop d’idées, les ronflements à côté de moi, les bruits de la rue, les voisins qui parlent fort, les autos, la Trans-Canadienne et comment ça se fait que les avions volent encore à minuit? Mais qu’importe toutes ces raisons, elle ne sont qu’excuses et n’aident pas à trouver le sommeil. Trop d’idées. La vérité est que j’attends parfois le moment de me coucher pour voler quelques instants de réflexion, pour être seule avec mes pensées. Quel moment propice pour réfléchir au lendemain, pour planifier une nouvelle peinture, un nouveau projet, pour organiser le reste de ma vie. Quelle opportunité de penser à un problème et d’en concevoir la solution ou encore de demander de l’aide, de l’inspiration, qui vient toujours éventuellement.

La vérité est que je trouve que le sommeil est une immense perte de temps. Pourquoi le corps a-t-il besoin de récupérer pour fonctionner de façon optimum? Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas dormir seulement quelques heures tout en se sentant frais, dispos et prêt à l’action le lendemain matin ?

Malheureusement, non, cela semble impossible. J’aimerais mieux dormir mais j’en suis incapable malgré les méditations, la relaxation, la respiration. Ah c’est agaçant finalement.

Autant en profiter pour écrire.

Aujourd’hui, j’essaie de penser à l’élément créativité et comment il se manifeste dans nos vies. Créativité. Un mot intéressant qui englobe tant de choses. On peut être créatif en vivant toutes les situations journalières. La créativité est ce qui rend la vie intéressante et ce qui nous indique souvent que nos vies sont touchées par quelque chose de divin, par l’inspiration. Il  n’est pas facile de suivre sa créativité. Il est beaucoup plus facile de faire ce qui est attendu de nous, de rentrer dans le moule, de remplir ses obligations. Que ce soit pour peindre, pour écrire, pour sculpter, pour cuisiner, qu’importe, le fait de sortir des sentiers battus et d’inventer ne serais-ce qu’un petit élément , de changer quelque chose, devient un acte de création en quelque part.

Pour un artiste, la créativité est source d’angoisse et d’allégresse en même temps. C’est tellement angoissant de faire face à un nouveau projet, d’entreprendre quelque chose de neuf et d’inédit. C’est l’excitation et la peur de l’inconnu en même temps. C’est chaque jour le grand saut. Qu’est-ce qui va se passer si ça ne marche pas tel que prévu ? Quelquefois, on entreprend une peinture, un projet sans savoir où il nous mènera. Tout ce qu’on ressent est cette impulsion de commencer, Parfois, on voit très clairement où on veut arriver, d’autres fois, on n’en a aucune idée. C’est dans ces cas que c’est le plus angoissant  mais nous devons aller de l’avant, sinon, c’est la paralysie totale. Et alors comment s’en sortir?

Ce matin, j’ai observé ce qui retardait le commencement de mon travail. Ça a débuté dans la cuisine où j’étais venue chercher un café (un bon moyen de retarder le commencement). Je me suis dit; « Aussi bien nettoyer la cuisine » Ah! et puis non, il faut que je commence. Puis le téléphone a sonné. Je m’étais pourtant bien promis de ne pas répondre mais c’était ma sœur. J’ai donc répondu, un vingt minutes y a passé. Alors, j’ai pensé que j’étais prête à commencer, mais j’ai alors décidé que je devais me changer puisque je travaillais à l’huile aujourd’hui. En allant vers la chambre, j’ai vu que je n’avais pas retourné un appel qui était somme toute important (j’ai eu le malheur de regarder vers le bureau). Je rappelle. Puis il y a le lavage. Je me dis que si je mettais seulement une brassée, ça ne prendrait pas trop de temps. Alors je le fais, puis je me change. Bon, c’est fait. Que de temps perdu, déjà près de quarante minutes et je n’ai pas encore commencé. Et c’est comme cela que parfois les journées passent au complet sans que je n’aie touché à un pinceau ou que je n’aie écrit quoi que ce soit. Que de temps perdu, que d’ajournements, retards et procrastination au lieu de me mettre au travail et d’avancer. Que d’excuses au lieu de faire face à ma peur de ne pas réussir, à ma peur de faire des erreurs et de devoir jeter une toile, ou de devoir la recommencer. 

Il faut se dire qu’il est impossible de devenir adéquat ou de s’améliorer à quoi que ce soit sans pratique et sans erreur, ni d’apprendre, ni d’avancer.

Et quand enfin on s’y met, l’excitation s’empare de nous, le cœur se met à battre un peu plus vite. On est fier de faire face à notre peur, de se jeter dans le projet tête baissée et de foncer, de prendre toutes les décisions qu’une œuvre demande. Et quand on commence, on ne veut plus s’arrêter et on se dit qu’on aurait donc dû commencer avant, qu’on aurait donc dû ne pas perdre tout ce précieux temps qui aurait pu être si utile à notre apprentissage et à l’aboutissement de la prochaine peinture, sculpture, œuvre littéraire, à notre prochaine création!

En tant qu’artistes, c’est un beau défi mais surtout, notre devoir, de travailler à chaque jour à notre art, à passer par-dessus nos excuses, et d’avancer un peu plus haut, un peu plus loin comme dit la chanson. Chaque coup de pinceau aide à la compréhension de notre art, chaque mot écrit améliore notre écriture, chaque coup de couteau dans la glaise aide le sculpteur à peaufiner l’œuvre à laquelle il travaille maintenant et est une préparation pour celle qui dort encore dans sa tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.